Détourner, partager ou re-se-voir ? - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Access content directly
Book Sections Year : 2019

Détourner, partager ou re-se-voir ?

Abstract

L’artiste donne-t-il plus à la communauté lorsqu’il élabore des stratégies d’attaque d’un ennemi identifié (le détournement du spectacle, selon Debord) ? Lorsqu’il met directement en circulation des images « émancipées » (le partage du sensible, selon Rancière) ? Ou lorsqu’il réfléchit sa propre projection fantasmatique de l’autre dans le regard – et la voix – qu’il reçoit (la traduction de la parole des subalternes, selon Spivak) ? Cet article met en confrontation critique différents gestes artistiques proposant des stratégies de reconfiguration de notre expérience sensible par une radicale ou relative soustraction à la loi de l’échange marchand – depuis le « détournement » debordien jusqu’aux dispositifs conceptuels ou documentaires réflexifs en passant par le « partage du sensible » ranciérien – et envisage dans quelle mesure ils sont ou non respectueux de la structure triadique qui définit le don selon Marcel Mauss : donner, recevoir, rendre ?
No file

Dates and versions

hal-03970942 , version 1 (02-02-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03970942 , version 1

Cite

Judith Michalet. Détourner, partager ou re-se-voir ? : Esthétiques de la redistribution du sensible. Les valeurs esthétiques du don, Mimésis, 2019, Art, Esthétique, Philosophie, 978-8869762031. ⟨hal-03970942⟩
13 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More