La Grande Guerre et la recomposition des sociétés occidentales - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Access content directly
Book Sections Year : 2021

La Grande Guerre et la recomposition des sociétés occidentales

Abstract

La Grande Guerre fut cruciale pour les États. La Révolution russe a détruit un État délégitimé par son incapacité à nourrir la population et à donner aux soldats les moyens de survivre et de se battre efficacement ; elle a donné comme objectif au mouvement ouvrier, marqué souvent par l’anarchisme, la conquête de l’État, la Révolution. Mais elle a en même temps légitimé aussi le réformisme : en Angleterre comme en France et en Italie, les contacts entre partis socialistes et syndicats ont abouti à des programmes réformistes. L’État n’est plus seulement le bras armé du capitaliste ; c’est aussi un arbitre, et comme il s’est montré capable de diriger l’économie de guerre, il lui revient de définir l’intérêt général. L’État-providence qui se réalise après la Seconde Guerre mondiale est un héritage de la Première. Enfin, en France, 1914 a marqué le début d’une inflation qui a structuré tout le court xxe siècle, et a paradoxalement pris fin sous un gouvernement socialiste en 1983-1984, après avoir profondément modifié les structures de la bourgeoisie et de toute la société.

Domains

History

Dates and versions

hal-03968784 , version 1 (01-02-2023)

Identifiers

Cite

Antoine Prost. La Grande Guerre et la recomposition des sociétés occidentales. Pierre-Cyrille Hautcoeur; Patrick Fridenson; Florence Descamps; Laure Quenouelle-Corre. La rupture ? La Grande Guerre, l’Europe et le XXe siècle, Institut de la gestion publique et du développement économique, pp.95-102, 2021, ⟨10.4000/books.igpde.15165⟩. ⟨hal-03968784⟩
7 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More