Gated Communities and House Prices: Suburban Change in Southern California, 1980-2008. - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Access content directly
Journal Articles International Journal of Urban and Regional Research Year : 2013

Gated Communities and House Prices: Suburban Change in Southern California, 1980-2008.

Abstract

Housing prices being one factor thought to contribute to segregation patterns, this paper aims at differentiating gated communities from non-gated communities in terms of change in property values. To what extent do gated communities contribute to price filtering of residents, accentuated by patterns of price differentiation favoring gated communities in the long run? The paper provides an analysis of the territorial nature of gated communities and how the private urban governance realm theoretically sustains the hypothesis of better protection of property values in gated communities. In order to identify price patterns across time, we elaborate a spatial analysis of values (Price Distance Index), identifying gated communities with real-estate listings in 2008, matched with historical data at the normalized census tract level from Census 1980, 1990 and 2000, in the greater Los Angeles region. We conclude that gated communities are very diverse in kind. The wealthier the area, the more they contribute to fuel price growth, especially in the most desired locations in the region. Furthermore, a dual behavior emerges in areas with an over-representation of gated communities. On the one hand, GCs are located in local contexts that introduce greater heterogeneity and instability in price patterns, and by doing so contribute to a local increase of price inequality that destabilizes the price patterns at neighborhood level. On the other hand, GCs spread in contexts that show a very strong stability, in terms of producing price homogeneity at the local level.
La sélection des résidents d'un quartier par le prix constituant un facteur fondamental de la ségrégation, cet article vise à analyser la manière dont les gated communities se différencient des autres lotissements non enclos, en termes d'évolution des valeurs immobilières. Les gated communities constituant avant tout des lotissements comme les autres, à la différence près que leur accès est fermé et contrôlé, notre étude porte sur la manière dont ces lotissements fermés se différencient des autres lotissements en termes d'appréciation ou de dépréciation relative des biens immobiliers ; et ce faisant dans quelle mesure elle contribuent à une sélection sociale des résidents accentuée par des logiques différentielles de production des prix immobiliers sur le temps long. Dans une perspective expérimentale à l'échelon local dans la région de Los Angeles, cet article vise donc, d'une part, à explorer la nature territoriale des gated communities, en particulier la manière dont leur appartenance au genre plus général des lotissements en copropriété (Common Interest Development) permet de structurer la réflexion sur la manière dont elles peuvent générer une plus-value immobilière par rapport aux lotissements non-enclos. L'analyse porte d'autre part - avec les outils de l'analyse spatiale (indice de discontinuité des prix immobiliers) dans les zones ou les lotissements planifiés (fermés ou non) sont surreprésentés (entre 1980 et 2008). A partir de données immobilières, nous identifions les gated communities et les comparons aux données fournies au niveau des Census Tract du recensement en 1980, 1990 et 2000, afin d'analyser les types de trajectoires temporelles des prix immobiliers. Les résultats montrent que les gated communities sont d'une part très hétérogènes, et contribuent globalement à soutenir la hausse des marchés immobiliers, en particulier dans les zones les plus attractives. De plus, les gated communities introduisent localement une plus grande hétérogénéité et instabilité dans les types de trajectoires temporelles des prix immobiliers à l'échelon du quartier.
Fichier principal
Vignette du fichier
pricesgc-v3_1107_accepted_diff_opt.pdf (2.38 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-00519725 , version 1 (21-09-2011)
hal-00519725 , version 2 (21-09-2012)

Identifiers

Cite

Renaud Le Goix, Elena Vesselinov. Gated Communities and House Prices: Suburban Change in Southern California, 1980-2008.. International Journal of Urban and Regional Research, 2013, 37 (6), pp.2129-2151. ⟨10.1111/j.1468-2427.2012.01139.x⟩. ⟨hal-00519725v2⟩
300 View
1234 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More