La rationalité du choix passionnel : En quête de l'héritage de David Hume - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Access content directly
Journal Articles L'Année Sociologique Year : 2000

La rationalité du choix passionnel : En quête de l'héritage de David Hume

Abstract

The question of choice, in Hume's works, lies within the more general framework of the theory of passions. These lead towards desire, aversion and volition, and require reason, as a cognitive faculty, in order to build the set of objects on which our preferences are defined, and to determine its properties. Governed by pleasure and pain, this device nonetheless allows discrepancies between the relation of pleasure and the relation of preference, as shown by the examples of indiscrimination and intertemporal choice. This discrepancy is explained by Hume's distinction between pleasure as a feeling and pleasure as an idea, the ' force and vividness' of which determines action. The question of choice in uncertainty is derived from the discussion of the ‘mixed' passions of hope and of fear. On first view, Hume's writings seem to give credit to their interpretation in terms of expected utility. Nonetheless, both the mental process, of which the judgement of probability is an outcome, and the dynamics of passions, invite us to reconsider this impression: the connection between Hume's approach and expected utility is justified only to the extent that it lays down a norm, face to which possible variations are explained by the imaginative and passionate processes which gave them birth.
La question du choix, chez Hume, s'inscrit dans le cadre plus général de la théorie des passions. Ces dernières convergent vers le désir, l'aversion et la volition et mobilisent la raison, comme faculté cognitive afin de constituer l'ensemble des objets sur lequel portent nos préférences et déterminer ses propriétés. Alimenté par le plaisir et la douleur, ce dispositif n'en fait pas moins apparaître de possibles divergences entre la relation de plaisir et la relation de préférence, qu'illustrent, en particulier, les exemples de l'indiscrimination et du choix intertemporel. Cette divergence est expliquée par la distinction humienne entre la sensation de plaisir et ‘la force et la vivacité' de l'idée de plaisir qui détermine l'action. C'est à travers les passions ‘mixtes' de l'espoir et de la crainte que se pose la question du choix en incertitude. Si, en première lecture, les textes de Hume semblent donner crédit à leur interprétation en termes d'utilité espérée, la manière dont est compris le jugement de probabilité, comme le jeu propre des passions, invitent à revenir sur cette impression : le rapprochement de la démarche de Hume et de celle des théories de l'utilité espérée ne se trouve justifié qu'à travers l'établissement d'une norme, face à laquelle les éventuels écarts sont expliqués par les processus imaginatifs et passionnels qui leur ont donné naissance
Fichier principal
Vignette du fichier
Hume.pdf (260.32 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-00343939 , version 1 (03-12-2008)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00343939 , version 1

Cite

André Lapidus. La rationalité du choix passionnel : En quête de l'héritage de David Hume. L'Année Sociologique, 2000, 50 (1), pp.9-84. ⟨hal-00343939⟩
249 View
2573 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More