Une stèle à banquet de Cyzique - Mètis. Anthropologie des mondes grecs et romains Access content directly
Journal Articles Mètis. Anthropologie des mondes grecs anciens Year : 2007

Une stèle à banquet de Cyzique

Abstract

La stèle funéraire à banquet pour Attalos fils d’Asclépiodoros, provenant de Cyzique et conservée au musée du Louvre (Ma 2854), a été surtout étudiée pour l’objet que tient la servante près de la femme assise sur le lit, considéré comme une maquette d’architecture, souvent celle de l’Arsinoeion de Samothrace ; la stèle serait celle d’un architecte. L’examen des conditions dans lesquelles cette interprétation a pris naissance et une nouvelle étude du monument suggèrent une autre conclusion : la stèle est celle d’un grand notable de la cité de Cyzique, et l’objet en question évoquerait un acte d’évergétisme du défunt, ou plutôt de sa femme. Il convient donc de renoncer à toutes les conséquences qu’on a cru pouvoir en tirer sur les relations entre Cyzique et Samothrace

Dates and versions

halshs-02086323 , version 1 (01-04-2019)

Identifiers

Cite

Michel Sève. Une stèle à banquet de Cyzique. Mètis. Anthropologie des mondes grecs anciens, 2007, N.S.5, pp.221-237. ⟨10.4000/books.editionsehess.2235⟩. ⟨halshs-02086323⟩
186 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More