Santé et pénibilité en fin de vie active: Une comparaison européenne - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Access content directly
Other Publications Year : 2009

Santé et pénibilité en fin de vie active: Une comparaison européenne

Catherine Pollak
  • Function : Author
  • PersonId : 863796
  • IdRef : 113499841

Abstract

The aim of this paper is to explore the effects of different national employment schemes on job satisfaction and perceived health of older workers. In a context of European “Active ageing” policies, keeping individuals at work who suffer from weak health or strenuous working conditions has become an important issue. Policies aiming to retain older workers at work have mainly focused on financial incentives and the restriction of early exit schemes. However, in some countries, the promotion of better health in the workplace, by an improvement of working conditions of older workers, has been a key feature of Active ageing policies. In order to apprehend this institutional context, we compare the work ability of the ageing workforce in eleven European countries, using factorial analysis on individual data (Share survey, 2004). By work ability, we mean the subjective health of individuals and their reported working conditions (physical and psychological demand, decision latitude, social support, and employment perspectives). The analysis shows that seniors from Nordic and continental countries are more satisfied in terms of working conditions and health than seniors from Mediterranean countries. This result is striking considering that the healthy worker effect can be expected to be stronger in the latter group, leading to a younger and healthier sample of older individuals still at work. Several hypotheses on career-end management in relation to health arise from the exploratory analysis. Countries that have adopted a Nordic strategy for employment perform well not only in terms of employment rates but also in terms of working conditions. This indicates that they achieve to keep older workers in weaker health in employment by compensation mechanisms. The disadvantaged position of France reveals that older workers are also affected by work intensification, since they report poor working conditions despite good levels of self perceived health.
Cet article explore l'impact de différentes stratégies d'emploi sur la satisfaction au travail et la santé perçue des seniors. Dans un contexte européen de politiques visant à accroître les taux d'emploi des seniors, la question du maintien en emploi des seniors en mauvaise santé et/ou subissant des conditions de travail pénibles est d'actualité. Les politiques de maintien en emploi reposent principalement sur des incitations financières et la restriction de l'accès aux dispositifs de cessation anticipée d'activité. Cependant, certains pays européens ont fait de la soutenabilité du travail un axe majeur de leurs stratégies d'emploi et mené des politiques d'amélioration des conditions de travail. Pour appréhender ce contexte institutionnel, nous menons une comparaison de la capacité de travail de la main-d'oeuvre vieillissante dans onze pays européens à partir d'une analyse factorielle sur données individuelles (enquête SHARE, 2004). On entend ici par capacité de travail l'état de santé subjectif des individus et leurs conditions de travail déclarées (pression physique et psychologique, latitude décisionnelle, sentiment de récompense, perspectives d'emploi). L'analyse met en évidence que les seniors des pays nordiques et continentaux sont davantage satisfaits en termes de conditions de travail et de santé que les seniors des pays méditerranéens. Ce résultat est d'autant plus marquant que l'on peut s'attendre à un effet de travailleur sain plus fort dans ce dernier groupe : cet effet de sélection conduit à avoir un échantillon de personnes en emploi plus jeune et a priori en meilleure santé. L'analyse exploratoire fait émerger des hypothèses sur la gestion différenciée de la santé en fin de carrière. Les pays ayant adopté une stratégie nordique de vieillissement actif réussissent à avoir de bonnes performances tant sur le plan des taux d'emploi que sur celui des conditions de travail. Ceci indique qu'ils parviennent à maintenir en emploi des personnes en moins bonne santé par des mécanismes de compensation. La position relative défavorable de la France révèle une intensification du travail subie également par les travailleurs âgés et qui se révèle par des conditions de travail moins bien supportées.
Fichier principal
Vignette du fichier
Pollak_09_WP_CEE_Sante_et_penibilite_en_fin_de_vie_active_Une_comparaison_europeenne.pdf (939.73 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-00396231 , version 1 (17-06-2009)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00396231 , version 1

Cite

Catherine Pollak. Santé et pénibilité en fin de vie active: Une comparaison européenne. 2009. ⟨hal-00396231⟩
255 View
409 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More